Présentation
Fil de l'actu
Salle de presse
Revue FNAIR
Enfants
Social
Médical
Recherche
FNAIR régionales
Documents
Liens
Nous écrire
Partenaires

 

La créatinine, c'est quoi docteur ?
Qu'est ce que l'insuffisance rénale
Les causes de l'insuffisance rénale
le rein et ses fonctions
l'EPO : un combat pour la FNAIR
Regarder la vidéo "Et si on parlait des reins ?"
Comment prévenir l'IRC
Don et de prélèvement d'organes
Conseils dermatologiques


L'insuffisance rénale est un terme qui désigne l'altération plus ou moins importante du fonctionnement des deux reins. Les causes en sont multiples. Elle apparaît lorsque les deux reins sont détruits à plus de 80 %. Elle est dite chronique lorsqu'il n'existe plus de possibilité de récupération.

Le pronostic de cette maladie, encore mortelle dans les années 60, a été révolutionné par l'invention du rein artificiel ou hémodialyse qui a permis de remplacer la fonction d'épuration des reins lésés. Dans les années 80 est apparue une autre technique, la dialyse péritonéale.
Très rudimentaire au début, ouverte à peu d'élus, la dialyse s'est rapidement développée dans les années 70, et améliorée au fil des découvertes, pour permettre le traitement de plus en plus de malades, de plus en plus âgés et souffrant éventuellement de pathologies graves associées.

En parallèle, se sont développées les connaissances sur la maladie, le rein et ses fonctions (d'épuration, mais aussi de régulation de la pression artérielle, et de sécrétion hormonale), sur les traitements à associer à la dialyse pour améliorer l'état de santé des malades et donc leur qualité de vie.
Dans le même temps, se développait une autre thérapeutique de l'insuffisance rénale chronique, la transplantation rénale.
Cette maladie, dont le traitement est coûteux pose un grave problème à la fois économique et de santé publique, d'autant plus que le nombre de malades traités augmente d'environ 8 % par an du fait du vieillissement de la population générale de notre pays, et du fait de la meilleure qualité du traitement, qui augmente la durée de vie des malades en dialyse.
En France, à l'heure actuelle, environ 42 500 personnes sont dialysées et 33 700 transplantées (source : rapport REIN 2013).

Il est donc impératif d'améliorer la prévention de l'insuffisance rénale , de rationaliser le coût du traitement, en limitant les dérives financières, tout en préservant sa qualité.
Il faut aussi, par ailleurs, augmenter le nombre de transplantations rénales, qui est le meilleur traitement de l'insuffisance rénale, qui apporte la meilleure qualité de vie et la meilleure réhabilitation au malade. Pour cela, il est nécessaire de promouvoir une politique volontariste de don et de prélèvement d'organes.


Vivre avec une maladie des reins - 3ème édition - Tomes 1 et 2
Tel est le titre de ces livrets destinés à faciliter l'information des personnes arrivant en insuffisance rénale.
Ces livrets sont issus d'une intéressante initiative du professeur Olmer, néphrologue à Marseille, qui a rassemblé les compétences d'acteurs divers, dont des membres de votre Fédération, des néphrologues, des infirmières, des assistantes sociales, des diététiciennes, des assistantes sociales et des patients, sous l'égide d'une association, créée pour l'occasion et présidée par le Professeur Olmer, le "L.I.E.N." (Liaison Et Information en Néphrologie). Il s'agit de documents informant les patients insuffisants rénaux sur les reins et les maladies rénales, ainsi que sur leurs traitements, à tous les stades et plus particulièrement avant d'être pris en charge par les techniques de suppléance alternatives (dialyse, transplantation).
Les aspects diététiques, psychologiques, sociaux sont aussi abordés. Cette information, traduite en termes simples et à la portée de tous, doit permettre au patient de connaître sa maladie et, ainsi, de mieux participer à la gestion de son traitement.
Vous pouvez les consulter en ligne sur le site Internet de la Société de Néphorlogie
Ou les commander en contactant l'association L.I.E.N. à l'adresse suivante :
L.I.E.N. - 19, rue Borde - 13008 MARSEILLE - tél : 04 96 20 80 10 - E-mail : m.olmer@free.fr